Histoire du Groupe GAMUA

La création du groupe GAMUA est le résultat d'une volonté initiale "d'en savoir plus" de quelques individus sur la réalité de la communication avec ce que nous appelons "l'au-delà" ainsi que de la vie dans le monde dit "Spirituel". Nous avons également eu la chance d’avoir à nos coté des personnes plus expérimentées qui nous ont guidé au cours de nos débuts, car la plupart d’entre nous n’avaient pas encore une idée précise du spiritisme, ou du fonctionnement des autres groupes.

Comme pour toutes les personnes qui "débutent" dans la connaissance Spirite, ce fût d'abord le "contact" médiumnique qui nous paraissait alors essentiel. Nous nous sommes très vite rendu compte que l'échange par le biais d'un médium ne représente qu'une faible partie de ce que représente le Spiritisme.

Dans l’absolu, avec le recul et la connaissance, il s’agit sans doute de la pire manière de constituer un groupe autour d’une mission aussi sensible que l’aide aux Esprits souffrants et les échanges médiumniques. Toutefois, nos intentions désintéressés et nos motivations d’apprendre et de progresser nous ont permis d’éviter les pièges qui guettent les personne trop présomptueuses aux motivations déplacées. Encore une fois, l’aide de personnes plus expérimentées s’étant jointes à nous dès le début nous ont évité bien des déboires. Il est difficile de dire aujourd’hui ce qu’il serait advenu sans elles.

Le scénario idéal de la formation d’un tel groupe consiste à passer d’abord par une phase d’étude et de compréhension théorique et surtout de cultiver les valeurs morales avec soin. Ces deux points ne sont pas toujours compris par le public, et sont déterminants pour la réussite d’un tel projet. Cela nécessite du temps et de la patience et bien que prêtant à sourire, il ne faut jamais négliger certains risques liés à la pratique médiumnique.

Le grand public se fait souvent une idée déformée du Spiritisme et tombe dans un extrême opposé, une peur alimentée par les mythes, les mises en garde des courants religieux, ou tout simplement le cinéma. On pense trop souvent que le Spiritisme est synonyme de réunions obscures aux motivations douteuses, où se produisent des phénomènes physiques (tables tournantes ou coups frappés) et quelques frayeurs à la lueur d’une bougie.

Il va sans dire que cela est assez loin de la réalité d'une pratique correctement motivée et la connaissance dissipera rapidement les peurs.

Le Spiritisme est une philosophie, une prise de conscience de ce que nous sommes au vu de FAITS. Le Spiritisme enseigne le progrès moral, basé sur l'enseignement des valeurs Christiques, et prône l'amélioration de l'individu par les actes, et la compréhension de ce qui l’entoure. Pour comprendre cette réalité matérielle et spirituelle, nous avons de nombreux écrits, tels ceux d’Allan Kardec et de nombreux autres continuateurs. Cependant, ce qui démarque vraiment le Spiritisme de tous les autres courants est également la possibilité d'interagir avec le monde spirituel par le biais des échanges médiumniques.

Le Spiritisme nous enseigne que nous sommes des Esprits incarnés, et qu’après notre « mort physique », nous retournons dans le monde Spirituel en conservant notre individualité propre, en attendant l’incarnation suivante. L’étude du Spiritisme nous permet de comprendre pleinement toutes les interactions liées à ces changements d’état, aux conséquences de nos actes, et donne des explications claires sur les causes des afflictions.

C’est donc dans cette perspective qu’au cours de l’été 2006, très motivés d’apprendre et comprendre, le groupe (qui ne s’appelait pas encore GAMUA) fut créé avec 12 membres et commença ses réunions régulières dès le mois de Septembre.

Très rapidement, le groupe put recevoir grâce à un médium qui avait accepté de rejoindre notre groupe pour nous aider, des messages d’orientations, ainsi que des propositions de travail. Parmi celles-ci, il nous était proposé un échange consistant à apporter notre aide aux Esprits souffrants, et de recevoir en retour des réponses à nos questions, ainsi que de la connaissance. Après concertation, nous acceptâmes cette proposition de travail. Un groupe d’Esprits qui se nommait GAMUA était à l’origine de cette proposition et nous informa de leur rôle dans le monde Spirituel qui consistait (et consiste toujours) à aider et orienter les Esprits souffrants.

Il est bon ici de rappeler que le Spiritisme enseigne qu’après la « mort physique » certains Esprits peuvent se trouver en difficulté lors de ce retour dans le monde Spirituel, et ont grandement besoin d’orientation, et surtout de prières. A cette fin, il existe dans le monde spirituel, des groupes d’Esprits qui aident et assistent ceux qui sont en difficulté. Le groupe GAMUA est l’un deux.

Dans le cadre de la collaboration avec ce groupe d’Esprits, nous décidâmes de prendre également ce nom qui signifie Groupe d’Aide Mutuelle et d’Union dans l’Amour. A partir de ce moment, notre groupe fut appelé groupe GAMUA.

Les réunions se déroulèrent au début selon différents protocoles et nous avancions à tâtons, tel un enfant apprenant progressivement à avancer à quatre pattes, puis à se tenir debout. Au cours de chaque réunion, le groupe GAMUA ‘Spirituel’ nous amenait des Esprits souffrants, et par le biais de notre médium, il nous reçûmes des informations sur les différents cas, ou les différentes situations. Nous pûmes par nos prières apporter lumière et réconfort.

Nous étions également avides de questions, et de savoir, et nous fûmes heureux de recevoir tant de réponses à nos questions.

Au cours des mois et des années, beaucoup de choses allaient changer. Le groupe initial de 2006 était assez disparate en termes d’attentes. Certains préférèrent s’orienter vers des recherches plus personnelles, ou vers d’autres supports. Ainsi, au grès des changements de membres, le groupe passât de 12 à 8 personnes et au mois d’avril 2009 survint une remise en question profonde.

Même avec des motivations spirituelles, nous devons comprendre que nous sommes des êtres humains avec des attentes et des visions différentes. Il est très difficile de conserver une unité sans faille dans un groupe de travail. Après cette remise en question, le groupe poursuivi son travail au cours de l’été 2009 avec 4 personnes, conservant le cap fixé en 2006 autour d’une base unique adoptée dès le début : la codification d’Allan Kardec.

Le choix de la codification d’Allan Kardec est très important. Il s’agissait pour nous d’avoir une référence complète, et nous faisant sens, garantissant aussi une grande stabilité nous empêchant de nous disperser dans différents courants faisant des amalgames douteux. Ce choix a été déterminant aussi pour nous rapprocher du milieu spirite en France et concrétiser des contacts pris dès 2007. Nous pûmes alors rencontrer d’autres groupes, parler à d’autres personnes d’expérience, voir d’autres méthodes de travail, et finalement adhérer au Conseil Spirite Français.

Cela peut paraitre un détail pour le lecteur, mais le simple fait de ne plus être un petit groupe isolé change beaucoup de choses dans la perception de notre rôle. Il nous aide également à éviter les déviances sournoises, permettant de garder un cap sain et une organisation bien structurée.

On peut légitimement se demander si un groupe spirite épaulé par de bons Esprits peut se tromper, et finir dans une déviance malsaine ou éclater après une zizanie hors de contrôle… la réponse est OUI. Le monde spirituel nous laisse notre libre arbitre, et nous donne des conseils. Toutefois, les conseils ne servent que si nous décidons de les appliquer. C’est la raison pour laquelle même un groupe spirite soutenu peut éclater faute de bonne entente ou de divergences de point de vue non surmontées. Il faut bien sûr compter avec nos faiblesses humaines.

Nous pouvons aujourd’hui dire qu’il y a eu plusieurs ‘générations’ de groupe GAMUA. La première va de 2006 à 2009, ensuite, le groupe fut réduit à 4 personnes, puis revint à 5. Nous conservâmes cette stabilité jusqu’en 2011. Nous eûmes au cours de cette période 2009-2011 d’extraordinaires moments de partages avec le monde spirituel, à l’aide de nos médiums.

Au cours de cette période 2009-2011, nous eûmes également à faire face à des demandes croissantes d’adhésion. Forts de notre expérience passée, nous comprimes qu’il fallait être très prudent en ce qui concerne les attentes des personnes. Il était donc temps de créer d’autres groupes, aux orientations différentes et adaptées à leurs membres. Deux groupes furent créés, ainsi qu’un groupe ‘virtuel’ permettant à des personnes isolées géographiquement de participer à des échanges via internet. Nous prîmes la décision en 2010 de créer la SEDPS (Société d’Etudes, de Divulgation, et de Pratique du Spiritisme), association dont le but est la divulgation du Spiritisme dans la région niçoise. La statut d’association s’avérait plus commode pour gérer l’activité de plusieurs groupes.

Il y eut plusieurs arrivées et plusieurs départs au sein de notre groupe GAMUA depuis 2010, cependant le groupe a toujours conservé son noyau dur, et connu une augmentation importante de ses membres à la fin 2012, venant pour une bonne part d’un autre groupe spirite de la région.

Depuis le début 2013, le groupe GAMUA possède un effectif régulier de 8 membres et l’association SEDPS regroupe à ce jour le groupe GAMUA, un groupe d’étude sur le Magnétisme, un groupe d’étude de la Codification Spirite, et un groupe virtuel d’études se réunissant par SKYPE, soit environ 25 membres au total.

 

Toujours accompagnés de nos chers amis du groupe GAMUA spirituel, notre groupe continue encore et toujours son travail d’aide et d’orientation des Esprits souffrants à ce jour, sans s’être jamais interrompu.